2 résultats

BAL (Eduard).

Le dernier livre de Schmoll.

Anvers, Guy Schraenen éditeur, 1977. Disque-objet décoré sur les 2 faces (Tape piece, realisée en électrographie). Tirage à 50 ex. numérotés et signés. Bon état (21/15,5 cm).

HEIDSIECK (Bernard), JANICOT (Françoise).

Encoconnage.

Anvers, Guy Schraenen éditeur, 1974. Disque vinyle 30 cm, pochette ''gatefold" illustrée, livret agrafé avec les photographies de cette performance, créée à Paris le 19 mars 1972 lors d'un festival auquel participaient aussi René Berthelo, Lourdes Castro, Jochen Gerz et Paul Armand Gette. (12 pp.). Tirage à 500 ex. numérotés et signés par l'éditeur et les artistes. Bon état (Unread).

"Françoise Janicot se fait connaître au début des années 1960 par ses peintures cachées, informelles, de teinte grise, recouvertes de bandes de sparadrap, qui font du tableau l’équivalent d’un corps blessé. Entre 1959 et 1967, elle expose en solo des toiles monochromes chez Paul Facchetti à Paris, puis en 1966, à la Sala del Prado del Ateneo à Madrid. Elle prend part à des expositions de groupe, où l’abstraction est privilégiée. L’année 1968 est une période charnière : elle délaisse son outil de travail traditionnel, le pinceau, au profit de l’appareil photo, qui permet davantage de mobilité et de spontanéité. Ses photos en noir et blanc de pendules arrêtées, de panneaux d’interdiction ou d’escaliers aux marches érodées désignent le faux pas, l’usure, l’accident. Elle est alors proche de poètes et d’écrivains tels que William S. Burroughs, Jean-Jacques Lebel, Brion Gysin, Allen Ginsberg et John Giorno. En 1972, elle accomplit sa première performance, intitulée Encoconnage, qui consiste à s’entortiller d’épaisse ficelle, de la tête aux pieds, jusqu’à ne plus pouvoir respirer. Elle utilise comme fond sonore un enregistrement composé par son époux, Bernard Heidsieck. Les photos de la performance, et particulièrement celle de la tête, présentée comme coupée, apparaissent, en période de résurgence féministe, comme une incitation à prendre conscience du bâillonnement des femmes autant que de leur invisibilité culturelle." Aline Dallier-Popper, Dictionnaire universel des créatrices, 2013.